AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La ville marchande

Aller en bas 
AuteurMessage
Maxach
Humain
Maxach

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 29/09/2008

Feuille de personnage
Inventaire:
Niveau:
La ville marchande Left_bar_bleue2/20La ville marchande Empty_bar_bleue  (2/20)
Classe:

La ville marchande Empty
MessageSujet: La ville marchande   La ville marchande Icon_minitimeLun 24 Nov - 0:21

Le rinthos s’arrêta en plein milieu d’une plaine. « Tout le monde descend ». Les murailles de Galadesh étaient situées à peu prés à une lieu d’ici. Maxach dévala la queue de l’animal. Il s’empressa de rejoindre la route de gravier situé non loin. Des charrettes faisaient des va et viens le long de cette route et des hommes portant des caisses les suivaient. Eparpillé dans la plaine, des centaines de tentes étaient installées.

*Et bien maintenant qu’est ce que je fais ?*

Soudain un vieil homme s’approcha. Il portait de vieux vêtements de couleur sombre et un sac en bandoulière d’où dépasser quelques feuilles.

« Bonjour jeune homme, je vois que tu est amoché ».

« ? »

L’homme se gratta la joue et Maxach mima son geste puis toucha une légère déformation linéaire.

« Oh sa ! Ce n’est pas grave. »

« Je vends de la pommade de dilika, sa te dit ? »

« Ah oui maintenant nous sommes en ville, tout se vend et tout s’achète n’est ce pas ? »

« Tu es nouveau apparemment, je te fais un prix : 6 cristaux bruts et cette cicatrice s’envolera »

«C’est qu’il ne me reste plus qu’un cristal taillé et dix cristaux brutes et je ne connais pas bien les prix ici. J’espère me procurer de l’argent en vendant mes armes »

« Ne dis jamais la somme d’argent que tu possède, on ne sait pas ou se trouve les voleurs. Que dis-tu de m’accompagner ? Je vais t’apprendre deux, trois trucs. »

Maxach saisit l’occasion, il ne connaissait pas grand-chose de cet endroit et avoir un guide était une chance. Il accompagna l’homme non loin des portes de la ville.

« On va rentrer, il fait bientôt nuit et j’ai fini mes livraisons. Je vais t’héberger chez moi et en contre partie tu me verseras une petite partie de tes ventes, c’est entendu ? »

Maxach accepta sans broncher. L’homme avait l’air honnête. Aux portes un marchand habillé de vert donna quelque chose à un soldat puis rentra dans la ville.

« Ne t’inquiète pas je m’en occupe. Le marché te semblera plus équitable. Je suis Homer Decli »

« Mon nom est Allen Maxach »


La ville marchande Toll2
-

La nuit tomba et la maison de Homer se situé prés des portes. De ce fait Maxach n’eut pas l’occasion de voir la ville. C’était une maison avec l’intérieur en bois assez commune et pour cause il arrivait a trouvé certaine similitude avec son ancien logis. Homer descendit les escaliers.

« Je t’ai préparé une chambre en haut. Demain a ton réveil, je ne serai pas la, il n’y aura que mon fils. Profites-en pour te balader et vendre tes armes. Justement demain c’est le jour du marché. Mais ne t’enfuis pas ! J’ai prévenu les gardes et ils t’ont a l’œil »

L’idée d’être observé ne lui plaisait pas mais il était compréhensible de prendre des précautions.

La nuit passa. Les rayons du soleil vinrent taper le front de Maxach. Il se leva et pris sa toilette. La pommade qu’il avait étalée la veille avait séché et sa cicatrice lui paru plus mince.
Il sortit de la maison et avança jusqu’au bruit de foule. Il atterrit dans une ruelle blindée de monde continuant jusqu'à une grande place. Il y’avait de nombreux commerçants et les étals étaient réparties de chaque coté de l’allée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxach
Humain
Maxach

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 29/09/2008

Feuille de personnage
Inventaire:
Niveau:
La ville marchande Left_bar_bleue2/20La ville marchande Empty_bar_bleue  (2/20)
Classe:

La ville marchande Empty
MessageSujet: Re: La ville marchande   La ville marchande Icon_minitimeSam 20 Déc - 23:02

Maxach fut surpris de voir d’autres espèces marchant a coté de lui. Il y avait par exemple un nain, brun, barbue, arrivant juste à sa ceinture. Ce dernier s’arrêta brusquement pour regarder un étalage ou était disposé quelques haches. Peut être que le vendeur serait intéressé par des marteaux ?

« Bonjour je vends des marteaux et je… »

« Pas intéressé » dit rapidement le vendeur.

*Je ne dois pas bien présenter. Et puis il est vrai qu’un marché n’est pas le meilleur endroit pour vendre directement à des marchands. Il faudrait que je trouve un magasin d’armement.*

Un autre nain, qui était là avant l’arrivé du précédent, se retourna.

« Montre-moi ca »

Maxach fut surpris et ne fit rien pendant quelques secondes, puis il chercha dans son sac l’un de ces marteaux. La foule afflué et il fut bousculé à plusieurs reprises.

« Suis moi, on va au bar un moment »

Maxach le suivi sans hésiter. Ils s’écartèrent de la rue du marché en passant par une rue plus sombre où était entreposé une dizaine de caisses. Les pavés sur lesquelles il marchait lui rappelèrent que ses pouvoirs s’en voyaient affaiblie. Il ya sans doute de la terre en dessous mais un géomancien doit savoir s’adapter au terrain. Si je devais m’y résoudre quel genre d’attaque pourrais-je faire ? Le pub était devant. Il entra et une forte odeur d’alcool lui vient aux narines. Ils prirent une table et Maxach déballa son sac. Le nain sortit d’une de ses poches une sorte de monocle et s’en servit pour observer les armes.

« C’est de la bonne qualité. Tu dis que c’est toi qui les a fabriquait hein ? Dommage qu’ils ne conviennent pas du tout a un nain mais ils sont parfait pour des hommes, je pense qu’ils doivent trouver acheteurs dans ma boutique »

« Vous tenez un magasin ? »

« Le magasin d’outils et d’armement, chez Kili et Borin, je suis Kili. Si ce sont vraiment tes armes elles sont prometteuses, je suis ton client. J’espère que tu en feras de plus belles la première foi. Même si elle semble agréable à utiliser, elles sont tout bonnement hideuses. Je te prends six dagues pour 1 cristal taillé et 3 petits cristaux, tes marteaux au même prix et ton coutelas pour 7 petits cristaux. C’est entendu ? »
« C'est-à-dire que je n’ai pas de référence. »

« C’est un prix moyen et laisse moi te dire que d’autre auraient refusé juste a la vue de tes inventions »

« Hé bien je vais accepter, marché conclus »*Homer m’aidera surement si je me suis fait arnaquer.*

Kili paya Maxach et quitta le pub avec les armes. Maxach se leva, son sac était beaucoup plus léger. Puis il approcha d’un tableau où étaient affichées de nombreuses annonces. Il y avait beaucoup de demande amenant à combattre. Par exemple, une chasse au loup dans le nord. Un bon moyen de tester ses techniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narea
Humain
Narea

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Inventaire:
Niveau:
La ville marchande Left_bar_bleue2/20La ville marchande Empty_bar_bleue  (2/20)
Classe: voleuse et arnaqueuse professionnelle

La ville marchande Empty
MessageSujet: Re: La ville marchande   La ville marchande Icon_minitimeLun 5 Jan - 12:52

La petite scène vaut eu une spectatrice: Narea. Le jeune femme était occupée de se choisir une nouvelle proie quand Maxach était entré pour vendre son matériel. Tout en faisant son choix, elle avait gardé un œil sur l’échange et avait eu du mal a retenir un sourire narquois face au prix proposé. Dans le genre pigeon, on faisait difficile pire!

Non seulement le marchand l’avait roulé sur la valeur réelle de l’équipement de l’inconnu mais en plus elle était certaine qu’il le revendrait facilement au triple du prix d’achat. Silencieusement, elle regarda donc Kili quitter la taverne avec les armes, puis elle se leva à son tour et s’approcha de sa nouvelle victime. Faisant mine de s’intéresser aux annonces mais sans les lire pour autant, Narea se déhancha subtilement avant de lancer le plus naturellement du monde:

« Salut, ça fait longtemps que tu traites avec Kili? »

Elle tourna alors la tête vers le jeune homme et lui offrit un chaleureux sourire.

« Dis-moi…Tu sais tout de même que c’est un voleur de première, hein? »

Poursuivit-elle avant de continuer d’un ton plus bas.

« A moins que tes armes ne soient pas très réglementaires… »

Puis elle se redressa et lui tendit la main.

« Au fait, je m’appelle Narea et toi? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxach
Humain
Maxach

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 29/09/2008

Feuille de personnage
Inventaire:
Niveau:
La ville marchande Left_bar_bleue2/20La ville marchande Empty_bar_bleue  (2/20)
Classe:

La ville marchande Empty
MessageSujet: Re: La ville marchande   La ville marchande Icon_minitimeMar 6 Jan - 14:57

Maxach fut un peu déstabilisé lorsqu’une charmante jeune femme s’approcha de lui. Il continua de regarder les annonces. Cela semble d’excellents entrainements et il ya des récompenses à la clef.
*Je crois que les combats correspondent plus a mon profil*
La femme l’accosta :
« Salut, ça fait longtemps que tu traites avec Kili? »

*De quoi se mêle t elle ?*

Elle le regarda ensuite avec un visage d’ange, séduisant et plein d’innocence.

« Dis-moi…Tu sais tout de même que c’est un voleur de première, hein? »

Maxach fut intrigué. *Pourquoi me dit-elle ca avec un sourire? Ca colle pas.*
Il détourna son regard, on les regardait, ou plutôt on la regardait. Un vieillard. Un chien. Un homme assis prés du bar avec une cape verte. Ce dernier tenait fermement un objet réfléchissant.

« A moins que tes armes ne soient pas très réglementaires… »

*Non et puis je men fiche. Je veux juste être fort. Finalement la vente d’armes n’était qu’un prétexte pour voyager et répondre au curieux.*

« Au fait, je m’appelle Narea et toi? »

Elle lui tendit la main et l’homme du bar se déplaça rapidement dans un mouvement fluide jusque dans le dos de Narea, une dague à la main. Pas le temps de réfléchir. Maxach donna un vif coup de pied au sol. Aucun dommage à l’endroit frappé mais une planche du parquet se détacha et sauta juste sous l’agresseur. Celle-ci le frappa violemment à la tête et durant sa descente un clou vint se planter dans son épaule. L’homme poussa un hurlement. Il tomba par terre, son pied se prit dans le trou où il manquait une planche, sa dague avait disparu et le sang sortait de sa bouche et de son épaule.

* Se n’est pas l’effet que j’avais prévu*.

Le chien aboya. Les gens commencé à s’affoler. La patronne du pub sortit en courant.

*Elle va prévenir quelqu’un ?*. Il regarda Narea en fronçant les sourcils. *Pas si innocente que ca.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narea
Humain
Narea

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Inventaire:
Niveau:
La ville marchande Left_bar_bleue2/20La ville marchande Empty_bar_bleue  (2/20)
Classe: voleuse et arnaqueuse professionnelle

La ville marchande Empty
MessageSujet: Re: La ville marchande   La ville marchande Icon_minitimeJeu 8 Jan - 17:18

Contre toute attente, le jeune homme ne déclina pas son identité mais se contenta de dévisager Narea. Alors qu’elle commençait à trouver son interlocuteur pour le moins malpoli, la jeune femme ne vit pas la suite venir. Tout d’abord, il y eut cet homme derrière elle. Puis le temps qu’elle se retourne pour de qui il s’agissait, l’inconnu était étalé sur le sol et hurlait comme un pourceau que l’on vient d’égorger. Mieux, les clients se bousculaient pour sortir de la taverne au plus vite et la tenancière avait disparue.
Narea fronça les sourcils et soupira. Voilà qui n’allait pas arranger ses affaires. Le pire étant qu’elle était à mille lieux de se douter qu’elle venait d’échapper à une tentative d’assassinat! Elle se retourna vers Maxach et désigna le gars au sol.

« Dis, il lui est arrivé quoi? »

A présent, elle ne souriait plus et fixait le jeune homme droit dans les yeux. Elle cherchait à deviner quel genre de personne il était et s’il représentait un danger quelconque pour elle. Au milieu de la cohue engendré par la chute de l’inconnu, elle en profita pour glisser discrètement une main sous ses vêtements et ses doigts se resserrèrent sur un objet froid et métallique: sa dague. Maintenant elle était prête à toute éventualité.

« Ne me dis pas que t’es un poissard qui attire les ennuis ou un truc du genre? … A moins que tu sois poursuivi par des gardes pour un crime quelconque? »

Poursuivit-elle d’un ton soupçonneux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxach
Humain
Maxach

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 29/09/2008

Feuille de personnage
Inventaire:
Niveau:
La ville marchande Left_bar_bleue2/20La ville marchande Empty_bar_bleue  (2/20)
Classe:

La ville marchande Empty
MessageSujet: Re: La ville marchande   La ville marchande Icon_minitimeSam 17 Jan - 15:35

Il ne restait pratiquement plus personne dans le pub et on pouvait encore entendre des cris au loin résonnant dans les ruelles.
* Mais c’est quoi cet endroit de fou ? *

« Ne me dis pas que t’es un poissard qui attire les ennuis ou un truc du genre? … A moins que tu sois poursuivi par des gardes pour un crime quelconque? »

« C’est plutôt toi qui semble être poursuivie. Il ne vaut mieux pas rester ici. »

Maxach détacha rapidement une dizaine d’annonce et les enfourna dans sa poche.

« Il faut que je parte. » dit-il à Narea en se concentrant sur la sortie.

Il enjamba l’homme tombé à terre toujours en train de gémir et sortie de l’auberge. Mais il y eu un petit problème, par ou partir ? Il fallait quitter la ville avant qu’on ne le remarque trop. Tan pis pour l’homme qui l’avait hébergé. Les rues s’étendaient autant a sa gauche qu’à sa droite et également devant lui.

*Si je continue dans la même direction j’arriverai forcement au mur de la ville ?* Mystérieusement il jeta un coup d’œil derrière lui pour voir si Narea était toujours la, bien entendu elle n’avait pas eu le temps de bouger. Il reprit ses esprits et décida de tourner a droite, il couru sur cinquante mètres puis s’engouffra dans un petit passage exigu débouchant sur une nouvelle rue beaucoup plus lumineuse où des gens vaqué a leur occupation. Maxach reconnu au loin, à sa gauche, le marché où il se trouvé quelques minutes plus tôt. Etant en hauteur, il apercevait également les murs d’enceintes. Hélas, il tourna la tête et vit la tenancière du pub le désignant de son index. Et quel fut sa surprise lorsqu’il reconnu l’armure bleuté des trois gardes qui l’accompagné.

*J’ai vraiment pas de bol, atterrir pile poil au mauvais endroit*

Ces derniers se mirent à courir vers lui avec leurs lances et leurs boucliers s’entrechoquant dans un fracas métallique. Ils s’arrêtèrent à moins d’une dizaine de mètre en pointant leurs lances vers Maxach.

« Tu va nous suivre jeune homme et pas de résistance !» dit celui positionné au milieu des deux autres.

« Je me suis juste protégé et je ne compte pas être jugé. »

Les gardes s’approchèrent de plus en plus. Quelques citadins observaient la scène.

*Zut, la rue est pavée, je fais comment maintenant ?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narea
Humain
Narea

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Inventaire:
Niveau:
La ville marchande Left_bar_bleue2/20La ville marchande Empty_bar_bleue  (2/20)
Classe: voleuse et arnaqueuse professionnelle

La ville marchande Empty
MessageSujet: Re: La ville marchande   La ville marchande Icon_minitimeVen 23 Jan - 17:04

Narea ouvrit de grands yeux quand Maxach lui suggéra que c’était peut être elle qui était poursuivie. Elle prit alors un air indigné et posa de manière énergique ses poings sur ses hanches.

« Quoi?…Comment ça je suis poursuivie?… »

Mais elle n’eut pas droit à une réponse car le jeune homme avait pris ses jambes à son cou en moins de temps qu’il en faut pour le dire. Narea soupira. A croire que les hommes n’avaient aucun savoir vivre dans cette contrée. Elle tourna la tête vers les rares personnes encore présentes, cherchant ce qu’elle allait faire à présent et face à leurs regards soupçonneux, elle leva les yeux au ciel d’un air blasé.

« Bon, ben, on dirait que je vais devoir mettre les voiles moi aussi! »

Puis elle sortit de la salle sans demander son reste. Une fois dehors, elle s’arrêta. Tout cela ne l’avait pas aider le moins du monde puisqu’elle ne savait toujours pas où aller? Elle tourna la tête dans toutes les directions.

« Tout droit, à droite ou à gauche? »

Elle esquissa une moue dubitative et tapa du pied sur les pavés, signe d’une intense réflexion. Finalement, elle haussa les épaules et opta pour le passage en face d’elle. Au bout de quelques mètres, elle atterrit sur le marché. Choix judicieux. Quel meilleur endroit pour se mettre en quête d’un pigeon à plumer! Elle déambulait à la recherche d’une victime quand des éclats de voix et d’armes parvinrent à se oreilles. Curieuse comme elle l’était la jeune femme s’approcha discrètement mais rien ç faire, il y avait trop de badauds pour apercevoir quoi que ce soit. Jouant des coudes et de ses charmes, Narea se fraya alors un passage jusqu’aux premières loges. Elle retrouva avec surprise l’homme de la taverne en prise avec trois gardes bien armés. Cela aurait pu être amusant si le jeune homme avait été coupable mais là…

« Je suis trop bonne! »

Soupira Narea avant de balancer dans les jambes des représentants de l’ordre une de ses fameux fumigènes. En quelque secondes, une épaisse fumée blanche à couper au couteau envahit les lieux. Mais le manque de visibilité ne semblait pas gêné la jeun femme. En deux enjambées elle s’approcha de Maxach, l’attrapa par le bras et le tira vivement en arrière.

« Viens par ici! Allez dépêche-toi avant que le fumée se dissipe! »

Lui cria-t-elle tout en l’entraînant à travers les ruelles voisines. Sans chercher à comprendre, Narea opta pour la première habitation venue, tenta d’en ouvrir la porte mais cette dernière était verrouillé. Qu’à cela ne tienne, les sortit une pince et crocheta en moins de temps qu’il en faut pour le dire la serrure, ouvrit la porte en grand et poussa Maxach à l’intérieur avant refermer l’entrée. Une fois hors de danger, elle se laissa glisser sur le sol essoufflée.

« On est en sécurité ici!… Enfin pour le moment mais il va falloir songer à un moyen sûr pour quitter le ville! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La ville marchande Empty
MessageSujet: Re: La ville marchande   La ville marchande Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La ville marchande
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La ville Marchande
» Scénario 2: Gardaya
» [Astuce] Voir des caméra en direct ( parking , ville, ...)
» Briançon petite ville grand renom
» La marine marchande belge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elenwë :: Aesteria :: Titania, La grande d'Aesteria. :: Galadesh, L'Imprenable-
Sauter vers: